weekend

Le Beau

Balade à Palais-Royal

enfants-palais-royal
views
163

Hello les amis,

Ce weekend, et, je vous rassure, j’avais vérifié la météo avant…je me suis amusée à me lever très tôt pour un samedi, histoire d’aller faire une session photo, au soleil et, surtout, quand la ville dort encore.
Tous les photographes vous le diront, une balade pendant les « golden hours », qu’elle soit à Montmartre ou comme ici à Palais Royal, ça n’a pas de prix ! #chasinglight

Au lever du soleil, le midi, quand la lumière est plus dure ou le soir quand elle se fait plus rosée, le seul objectif est de trouver la meilleure atmosphère et prendre du bon temps. Personnellement j’adore le petit matin à Paris, et particulièrement les weekends.

En bonne provinciale que je suis, je me régale toujours en prenant mon temps et c’est lors de ce genres d’instants que j’apprécie Paris qui me le rend bien. Un café en terrasse en regardant la ville qui se réveille et Paris, les weekends, se réveille tard. On y voit autant les touristes téméraires qui se mêlent aux derniers noctambules, que les pauvres travailleurs du weekend, bref tout un petit monde qui se croise et qui ne se voit pas.

Ce weekend nous avons été gâtés car on pouvait déjà sentir la chaleur du soleil en terrasse. Le café n’était que meilleur et dans ce cas  prendre son temps n’a pas de PRIX !

Photographiquement parlant, quand pour une série on privilégie les paysages aux séances people, il est toujours plus simple de photographier sans attendre 10 minutes LE bon moment, c’est-à-dire celui où il n’y a personne. Soit JAMAIS !

Bon j’avoue que pour cette série à Palais Royal et sur les colonnes de Buren, j’avais, en plus, épuisé mon crédit « parisienne matinale » sur la butte grâce à un premier arrêt-café et je suis arrivée un peu trop tard sur les lieux.
Au final j’ai terminé à faire une séance photo avec deux japonaises, 2500€ de matos photo dans les mains et une bonne partie de rigolade pour les shooter en mode « streetstyle ».

Encore un bon exemple du « pouvoir de l’intention ». Vous connaissez ?
Si la réponse est non, ne vous inquiétez pas on aura le temps de revenir dessus !

D’ici là je vous laisse avec la lumière de ce samedi pour continuer le rythme de cette nouvelle semaine. Profitez-en, le Printemps n’est pas loin et comme on dit , le Printemps c’est la vie.
Bonne semaine…

colonnes-buren

palais_royal_5

palais_royal_7

palais-royal-3

palais_royal_6

palais_royal_4

Le Beau

Weekend au ski

nuages-haute-montagne
views
1180

montagnes-enneigees-au-soleil

 

Je rentre d’un long weekend au ski, plus exactement à Valloire Galibier, durant lequel je n’ai pas pu m’empêcher de partir seule en forêt explorer cet infini.

Et aussi m’abreuver égoïstement de la lumière infinie qui nous a accompagnés tout au long du séjour. C’est fou comme le temps est changeant dans ces terres parfois hostiles aux citadins convertis. En fait vous n’avez pas le temps de vous retourner et de chercher votre appareil sous des couches sans fin de vêtement qu’un rayon de soleil se faufile à travers les sapins et s’en va aussi furtivement. Autant dire qu’il faut être sacrément patient pour faire une série réussie dans un froid qui avoisine les -22°C, jour où je me suis, bien évidemment, décidée à partir en balade raquettes pendant trois heures.

Mais j’aime bien cette phrase de Bouddha qui dit « Nous partageons l’air avec les forêts et l’eau avec les mers. Nous ne faisons qu’un seul corps avec elles. » Et dans ces moment-là tous nos sens sont en appel.
Difficile de contredire le sage.

Ce weekend était donc un weekend un peu spécial avec la joie de célébrer mon anniversaire, en petit comité mais entre amis. Et tous les plaisirs d’un séjour au ski y sont passés : vin chaud au bas des pistes, glisse dans une poudreuse tombée la nuit, raclette du pays, shopping fermier, et spa en haut des cimes pour finir sur une note bien-être qu’il eut été difficile de se refuser après avoir littéralement gelé par intermittence entre passages ensoleillés et longues étendues à l’ombre.

Je dois dire qu’une semaine après une rentrée boulot sur les chapeaux de roue, ce break s’est avéré être un vrai bain de bonheur, une pure parenthèse enchantée où le seul mot d’ordre était de se faire plaisir. Autant re-boostée par la lumière que par l’air vivifiant, je vous confirme que le mois de janvier est toujours un mois merveilleux pour ma part.

Un mois qui permet sans aucun doute de faire le point sur l’année passée et sur les accomplissements à venir, ceux auxquels on se tient comme à un fil rouge et qui battent la cadence avec nous à chaque pas. Avoir un objectif, quel qu’il soit, personnel, spirituel, physique ou tout à la fois, vous oblige à vous tenir bien droit et c’est essentiel.

 

chalets-valloire-neige

route-valloire

chalet-rouge-valloire

vue-station-valloire

skis-glam

promenade-raquettes

ruisseau-enneige

chien-berger-face

refuge-neige