écosystème

Initiatives joyeuses

Initiative joyeuse : Un Toit Pour Les Abeilles

miel-un-toit-pour-les-abeilles
views
327

Hello tout le monde,Laissez-moi vous dire un truc, depuis toujours, je mange du miel.
Je suis une fervente consommatrice de miel, qui est un des aliments-clé de tous mes petits-déjeuners. Sans être un pure stakhanoviste de la bonne food, j’ai été élevée par la nourriture « terroir » et « maison » et j’ai donc gardé pour principe de faire autant que possible attention à ce que je mange. Cette règle est encore plus vraie quand il s’agit d’aliments que je mange au quotidien, et surtout incontournable quand on est à la recherche du bien-être.
Du coup, lorsque j’ai entendu parler de l’association Un toit pour les abeilles, je me suis ruée sur le téléphone pour leur demander des infos et m’engager en tant que marraine.
Je crois dur comme fer que toute initiative qui corrèle l’autre, le Soi et la Terre (pour ne pas dire l’Univers, oui oui….) est une des clés à notre équilibre personnel et à l’équilibre du monde en général. Le lien, peu importe qu’il soit mis en place entre la Terre et/ou l’Autre ne peut être qu’une chose positive et pour moi cela fait partie de ce que j’appelle les « Initiatives Joyeuses« .

Cela fait donc plus d’une année que j’ai le plaisir de parrainer un « bout » de ruche d’Un Toit pour les Abeilles, ruche qui compte pas moins de 4000 abeilles. J’ai choisi, par pur attrait personnel, un apiculteur qui se situe dans l’arrière-pays niçois. Ainsi chaque mois par le biais d’un engagement financier d’à peine 8 euros, je contribue à la « survie » de cet art, et le mot n’est pas galvaudé ! Bien au contraire. En échange je reçois chaque année 6 pots de miel de 250g qui font le plaisir de tout le monde et, croyez-moi, j’éprouve toujours un malin plaisir à dire que le miel vient de « mes » abeilles 😉

La raréfaction de ce petit animal, acteur pourtant essentiel et principal de notre éco-système, fait que la production de miel a diminué en dix ans de plus de la moitié et cela à cause d’ennemis bien trop présents, les pesticides et autre réchauffement de la planète. Je suis sûre que comme moi ce sont des sujets qui vous touchent. Et l’argent de gros lobbys et les abeilles ne faisant pas bon ménage, cet insecte est menacé de disparition sous peu. Malheureusement, Einstein, qu’il ait raison ou tort, avait déjà prédit à l’époque que la disparition de celle-ci entraînerait la même disparition de l’humanité toute entière sous 4 ans.

Et maintenant pour finir de vous convaincre je vous laisse avec Zakia, qui travaille pour l’association Un Toit pour les Abeilles et qui a eu la gentillesse de répondre à toutes mes questions….

 

Quand et comment est né le projet Un toit pour les abeilles ?

Un toit pour les abeilles est né il y a quelques années en 2008. Régis LIPPINOIS, Fondateur d’Un toit pour les abeilles et apiculteur amateur a souhaité sensibiliser le grand public sur l’enjeu environnemental autour du rôle essentiel joué par les abeilles et les dangers auxquelles elles doivent faire face… Pesticides, infections parasitaires, frelon asiatique, dérèglements climatiques, monoculture… C’est beaucoup plus qu’elles n’en peuvent supporter, pauvres bêtes ! Son discours a d’abord attiré quelques entreprises en local qui ont souhaité « parrainer des ruches » à leurs couleurs. Puis l’ampleur est devenue nationale, alors Régis s’est appuyé sur des amis apiculteurs pour créer un véritable réseau au niveau national et même en Belgique.

 

Pouvez-vous nous expliquer en quelques mots le concept ?

Un toit pour les abeilles a l’ambition de participer à la sauvegarde des abeilles et au développement des colonies d’abeilles essentielles à la pollinisation. Globalement et pour résumer sans abeille, plus de fruit ni de légume, ni même de chocolat ou de café…
Albert EINSTEIN aurait dit que « Si l’abeille venait à disparaître l’homme n’aurait plus que 4 ans à vivre… » Il disait vrai…
Aujourd’hui, du fait de tous les facteurs évoqués plus haut, les abeilles sont mal menées ! Un apiculteur qui ne renouvelle pas ses essaims chaque année et voué à cesser son activité en quelques années à peine. En moyenne 30% des colonies (et même parfois davantage sur certaines régions) disparaissent.

On nomme ce phénomène, le Syndrome d’Effondrement des Colonies. Donc Un toit pour les abeille a pour objectif de soutenir la filière apicole et de développer de nouvelles colonies d’abeilles partout en France. Notre moyen d’action est le parrainage : nous proposons aux entreprises et aux particuliers de parrainer l’outil de travail des abeilles, leur ruche. En remerciement, les abeilles offrent à leur parrain le fruit de leur travail, une partie de leur miel. Chaque année, les parrains reçoivent les pots de miel correspondant à leur parrainage. Leur logo ou leur nom figure sur l’étiquette des pots. On tisse également un lien avec les parrains qui suivent l’actualité de leur ruche tout au long de l’année sur le site ou via les réseaux sociaux. on leur propose également de venir aux beaux jours rencontrer leurs apiculteurs lors de journées portes ouvertes qu’on organise aux beaux jours.

 

Combien de participants la belle l’histoire compte-t-elle ?

Aujourd’hui Un toit pour les abeilles compte une quarantaine d’apiculteurs sur le territoire national. Dix nouveaux apiculteurs devraient intégrer le réseau sur 2017 ! Près de 20 000 parrains particuliers soutiennent activement notre action en parrainant tout ou partie d’une ruche et près de 900 entreprises se sont également engagées à nos côtés. Grâce à tous ces soutiens, nous avons pu installer près de 3000 ruches partout en France !

 

Peut-on déjà mesurer l’impact du projet ?

3000 ruches installées ça peut paraître pas grand chose mais c’est déjà énorme ! au delà de cela, nous sensibilisons le grand public et les médias à la cause des abeilles… Il y a quelques années de cela peu de personnes savaient que les abeilles étaient en danger. Aujourd’hui 20 000 personnes nous soutiennent et essaiment à leur tour ! En fait pour reprendre la fameuse légende du Colibri… On fait « notre part » à notre niveau, en espérant convertir d’autres personnes pour que nos enfants ne nous disent jamais « maman, c’est quoi une abeille ? »


Une anecdote joyeuse et/ou rigolote à nous confier ?

C’est surtout les nombreux messages et témoignages de nos parrains qui nous donnent le sourire au quotidien… On est particulièrement fiers d’avoir une communauté de marraines et parrains autant investis à notre cause… C’est réconfortant et cela donne énormément d’espoir !

 

Quels sont les objectifs futurs les plus fous de l’asso ?

Et bien c’est de pouvoir aider encore pleins d’autres apiculteurs sur le territoire. On a énormément de demandes d’apiculteurs qui souhaitent intégrer le réseau mais nous sommes une toute petite structure donc on essaie d’avancer pas à pas…

 

Un message à rajouter ?

L’interdiction des pesticides de la famille des néonicotinoïdes, tueurs d’abeilles, devrait être mise en place en septembre 2017… c’est beaucoup trop tard, mais c’est déjà un grand pas en avant. On espère ne pas vivre de recul sur cette Loi Biodiversité qui aura un véritable impact sur les années à venir au niveau du monde apicole. On entend déjà parler de dérogations possibles jusqu’en 2020 ! au secours… De notre côté, nous continuons notre action et invitons toutes celles et ceux qui souhaitent rejoindre la grande famille Un toit pour les abeilles à parrainer leur ruche ! www. untoitpourlesabeilles.fr : parrainer une ruche pour sauver les abeilles

 

Pour info il y a aussi les supers produits beauté BIO à base de miel  à retrouver sur le site Folies royales !

 

https://www.facebook.com/untoitpourlesabeilles
https://twitter.com/1tpla
https://www.linkedin.com/company/un-toit-pour-les-abeilles https://www.instagram.com/untoitpourlesabeilles/

 

Copyright Un toit pour les abeilles