amour

Le Beau

La belle histoire

robe-dos-mariage
views
361

Il y a certaines histoires qui méritent qu’on s’y attarde, que l’on ouvre les yeux et le cœur un peu plus grand qu’à l’habitude. De ces histoires-là on est juste saisi par la beauté de l’émotion avant même d’avoir pu exprimer la moindre pensée.

C’est avec le sourire aux lèvres et le coeur joyeux que, samedi dernier, j’ai eu la chance d’être l’un des nombreux témoins de l’union de deux êtres qui, de prime abord, n’avaient absolument aucune chance de se croiser.

Julie et Ijal se sont rencontrés, il y a peu, dans un mariage en Indonésie et ce fut le début de la belle histoire.
Ijal est un grand bonhomme toujours heureux. Un bonhomme qui rayonnait encore plus samedi, affublé d’un gros noeud papillon en batik et de son sourire à toute épreuve.
Julie s’est laissée charmer par quelques chansons douces à la guitare, dans un pays alors inconnu. A ce moment-là seuls les regards échangés et les premiers papillons de la rencontre ont fait office de langage. Aucun des deux ne sachant maîtriser la langue de l’autre, ils se sont apprivoisés différemment pour faire vivre la force de l’évidence et le soleil de leurs deux cultures mélangées. 

Et puis deux ans plus tard ils se sont dits le fameux « Oui« , celui qui scelle l’engagement sur un papier officiel et dans les yeux de tous ceux qui en sont témoins.
Dans cette salle de la mairie du 17ème, il y a eu quelques notes de musique, une traductrice indonésienne officielle, des baisers échangés, une adjointe au maire enchantée par l’événement, des enfants qui couraient partout, le portable du marié qui a sonné dès le début de la cérémonie (parce-que l’Indonésie voulait suivre cela en direct), des filles qui avaient mal aux pieds avec leurs talons trop hauts, des flashs inopportuns, du soleil, de la pluie, et de la Vie, beaucoup de Vie.

Voilà, il y a de belles histoires comme celles-là que certains adoreraient s’amuser à filmer.
L’histoire de deux anonymes parmi tant d’autres, faits de la même argile et dans le même moule que vous, moi, nous. Des histoires qui ont pour vocation de remettre le bonheur et l’espoir en perspective. Quand on regarde le monde sous cet angle, le champ des possibles apparaît comme une magnifique aire de jeux bien trop immense pour être explorée de fond en comble. Mais surtout remplie de promesses infinies.
S’en priver quelles qu’en soient les raisons c’est comme dire non à l’exploration de l’Univers, dire non à la curiosité et à la découverte, et refuser le réel et l’impalpable. 

Alors ne dites NON à rien.

pieds-maries-confettis

 

strobi-paris

 

robe-dos-mariage

 

table-mariage

 

couple-maries